L'Aubrac et son patrimoine

Plateau de l'Aubrac

L’Aubrac est une région d’environ 25 000 Hectares qui a été partagé entre plusieurs départements : le Cantal, l’Aveyron et la Lozère.


Sur l’Aubrac, l’altitude va de 1000 à 1450 mètres. C’est un très vaste plateau naturel avec une nature forte et sauvage. C’est aussi un territoire de contraste du fait des nombreuses variations d’altitude et aussi le fait que chacune des 4 saisons soient bien marquées. On y trouve également beaucoup d’eau sous différentes formes : eux thermales, lacs, rivières et mêmes des barrages. Il faut préciser que l’activité agricole est dominante et l’Aubrac a donné son nom à la fameuse race bovine.


L’Aubrac est un territoire dynamique avec une population solidaire et très fière de l’histoire de sa région.


La gastronomie

La fourme d’Aubrac

Tout au long des promenades, on peut croiser des petites masures de pierres qui semblent veiller sur les étendues désertiques de l’Aubrac.


Les burons sont les sentinelles du patrimoine rural de l’Aubrac. L’aménagement intérieur des burons n’a presque pas changé depuis la nuit des temps. Dans la majorité des cas, le sol est en terre battue et il arrive qu’il soit recouvert de dalles ou d’un plancher assez vulgaire. Le feu de bois est utilisé pour cuisiner, chauffer les pièces et permet de chauffer l’eau utile au fromager.


C’est dans la pièce principale du buron que la fourme d’Aubrac est fabriquée. Ce fromage doit être fabriqué dans un buron car le lait doit être obligatoirement emprésuré tant qu’il est encore chaud, c’est-à-dire à l’issue de la traite. Ensuite, la fourme sera affinée dans la cave. La traite va s’effectuer à la main et pour une centaine de vache, il faudra compter plusieurs heures de travail.